La baie de Morlaix

Un splendide bassin de navigation

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"815","attributes":{"alt":"","class":"media-image image-left","height":"133","title":"Crédits photo : Studio Andre","width":"200"}}]]La baie de Morlaix est depuis des siècles un pays de marins. Le lien entre terre et mer y est réel,  ancien, et toujours d'actualité. La plaisance professionnelle existe en baie de Morlaix depuis plus d'un siècle, tant du côté des chantiers navals que des marins. Depuis 1930, le grand yachting a toujours trouvé ici des skippers de qualité. La plaisance, en baie de Morlaix, est une véritable culture, pratiquée sur un plan d'eau formateur de grande surface (27 000 hectares) et de toute beauté.

De nombreux mouillages sécurisés

[[{"type":"media","view_mode":"media_original","fid":"1199","attributes":{"alt":"","class":"media-image image-right","height":"133","title":"Crédits photo : Studio Andre","width":"200"}}]]Partez de votre port d'attache en mini-croisières sur la baie de Morlaix ! Les communes littorales entretiennent plusieurs zones de mouillage, assurés et vérifiés tous les ans : des mouillages d'un charme sans équivalent, au pied d'aplombs rocheux, à l'abri d'anses boisées, dans de ravissantes criques aux eaux limpides propices à la plongée, au bord de plages sableuses où vous baigner,  dans de petits ports de côte ou d'estuaire toujours fréquentés par les pêcheurs côtiers…

Un environnement préservé

En baie de Morlaix, terre et mer, intimement mêlés, ont créé des paysages remarquables dentelés de rias, semés d'îles et d'îlots. Ils abritent une richesse écologique reconnue, propice aux activités des pêcheurs, ostréiculteurs et conchyliculteurs professionnels locaux, et qui a motivé la présence d'une station biologique du CNRS à Roscoff (www.sb-roscoff.fr ). La baie de Morlaix est inscrite dans le réseau européen Natura 2000 des sites abritant des espèces rares ou menacées. Une zone Natura 2000 n'est pas sanctuarisée, mais propose une adaptation douce des activités humaines de façon à préserver la biodiversité du site.

Phoques, poissons, coquillages et crustacés

[[{"type":"media","view_mode":"media_original","fid":"1201","attributes":{"alt":"","class":"media-image","height":"133","title":"Crédits photo : Studio Andre","width":"200"}}]]Les chenaux de la baie abritent une petite algue calcaire qui s'accumule en bancs de maërl essentiels à l'équilibre du milieu : leurs interstices constituent des abris très favorables à la croissance des jeunes palourdes, coques, coquilles, pétoncles, praires, bars, dorades et lieus… Vous aurez tout loisir d'en pêcher les spécimens adultes, à condition de respecter les saisons de pêche, les quantités et les tailles réglementaires ! Ormeaux, bigorneaux, coquilles Saint-Jacques, homards et araignées de mer font ainsi les délices des pêcheurs à pied ou en apnée. Riches en algues de toutes sortes, les fonds marins sont très beaux à observer. Algues et poissons fournissent les repas quotidiens d'une douzaine de phoques gris qui habitent les eaux nourricières de la baie de Morlaix.

Oiseaux d'hiver et d'été

Plus près de la côte, les herbiers de zostères poussent sur les fonds sableux abrités de la houle :  un mets de choix pour les bernaches qui viennent hiverner là, en compagnie d'importants effectifs de limicoles (petits échassiers) et de canards. Au printemps, les oiseaux marins profitent de la tranquillité des îlots pour y nicher. L'île aux Dames, réserve associative, abrite trois espèces de sternes, dont la rare sterne de Dougall, qui compte moins de cent couples en France. Le faucon pèlerin, disparu dans les années 60, s'est réinstallé en 2009 en baie de Morlaix. Les balades sur l'eau se prêtent particulièrement bien à l'observation ornithologique : www.bretagne-vivante.org

Un paradis naturel à votre portée

[[{"type":"media","view_mode":"media_large","fid":"819","attributes":{"alt":"","class":"media-image image-right","height":"133","title":"Crédits photo : Studio Andre","width":"200"}}]]La baie de Morlaix étend son espace mouvant, ses lumières liquides et ses îles fascinantes entre  la côte du Léon, à l'ouest, et celle du Trégor, à l'est. D'égale splendeur, ces rivages cultivés jusqu'à la mer, ponctués de bois, de rivières, de petits bourgs, de clochers, de presqu'îles et d'îlots, recèlent de remarquables sites naturels et patrimoniaux. Selon la météo, la composition de votre équipage et l'humeur du jour, une multitude d'activités et de visites s'offre à vous, à terre ou en mer !